Les travailleurs de l'Opéra du Met marchent sur la ligne - en ligne

Des machinistes en lock-out et des artisans qualifiés, rejoints par des partisans du syndicat, lancent le premier "piquet de grève virtuel" interactif du genre.

New York-Au cours des dernières semaines, des centaines de membres et d'alliés de l'Alliance internationale des employés de scène, le syndicat représentant les machinistes et les artisans qualifiés du Metropolitan Opera, se sont rassemblés en personne devant le Lincoln Center pour protester contre le licenciement de leurs travailleurs par la compagnie d'opéra. Aujourd'hui, le syndicat poursuit la lutte en ligne avec les images de centaines d'autres personnes dans un piquet de grève virtuel interactif, une première en son genre.

En participant à cette démonstration électronique, qui peut être vue à l'adresse suivante MetOperaPicketLine.com, sont des machinistes, des costumiers et des habilleurs, des éclairagistes et des techniciens, des décorateurs et des artisans, des maquilleurs, des techniciens de diffusion et des vendeurs de billets, ainsi que d'autres sympathisants, dont de nombreux amateurs d'opéra.

"Les travailleurs du Met Opera disposent d'une formidable communauté solidaire à leurs côtés, et nos capacités numériques nous permettent de le montrer 24 heures sur 24, dans le monde entier", a déclaré Jonas Loeb, directeur de la communication de l'IATSE. "Si des patrons comme le directeur général du Met, Peter Gelb, utilisent une pandémie sans précédent comme excuse pour fouiller dans les poches des travailleurs et saper leurs moyens de subsistance, nous répondrons par des tactiques numériques tout aussi inédites et innovantes."

Une fois les photos des supporters téléchargées, elles défilent devant une image du Lincoln Center, siège de la célèbre compagnie d'opéra. "Cette opération a été conçue de manière à ce que tout le monde puisse y participer aussi facilement que possible. Il suffit de se rendre sur le site, de soumettre une photo et le tour est joué. C'est aussi simple que cela", a ajouté M. Loeb.

L'équipe de direction et le conseil d'administration du Met Opera, dirigés par Gelb, ont utilisé la pandémie de COVID-19 comme levier pour obtenir des concessions de la part du personnel de l'opéra. En décembre, la direction du Met Opera a présenté à la section locale 1 de l'IATSE, qui représente 350 des 800 membres de l'IATSE au Met, une réduction de salaire à long terme de 30%, à prendre ou à laisser. Lorsque la section locale et ses membres qui travaillent comme machinistes, électriciens, charpentiers et dans d'autres métiers spécialisés ont rejeté l'offre, la direction les a mis en lock-out.

Le Met a également sous-traité la production des décors de trois des opéras de cette saison à des ateliers non syndiqués ou à des sociétés de production à l'étranger, privant ainsi les travailleurs du Met d'emploi pendant la pandémie, alors que tout travail dans les arts du spectacle était rare. Le Met a été le seul employeur du secteur du spectacle vivant à mettre ses travailleurs en lock-out pendant la pandémie.

Aucune discussion, formelle ou informelle, n'a eu lieu pendant sept mois, jusqu'à ce que les deux parties entament des négociations intensives la semaine du 14 juin. Le Met affirme qu'il a besoin que les machinistes et les équipes d'atelier reviennent ce mois-ci pour préparer l'ouverture en septembre de la saison d'opéra 2021-2022, sans quoi la saison sera en péril. Le syndicat affirme qu'ils ne reprendront pas le travail sans contrat.

Un avertissement sur le site indique que "le piquet de grève virtuel est destiné à des fins éducatives, à faire connaître cette affaire au grand public et à démontrer la solidarité syndicale. Il est conçu pour informer le grand public, les clients et les donateurs des problèmes de travail en cours au Met". L'IATSE ne demande à personne de retenir le travail ou de boycotter le Met, pour le moment.

# # #

Pour plus d'informations, veuillez contacter

Jonas Loeb
IATSE, Directeur des communications
Renseignements pour la presse : press@iatse.net
Informations générales : comms@iatse.net

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Courriel :
Partager sur print
Imprimer